Comment organiser sa veille en tant que formateur ?

    février, 4 2021

    Abonnez-vous et restez à jour

    Promis, pas de publicité ! Vous allez recevoir que des emails interressants 🙂

    Pourquoi et comment organiser sa veille ? C’est une question qui peut sembler compliquée voir inconnue pour vous. Il est donc important de vous expliquer ce qu’est, tout d’abord, une veille

    C’est un procédé qui consiste à surveiller les nouvelles informations en ce qui concerne votre secteur d’activité en consultant différentes publications en ligne de manière régulière. 

     

     

    Les différents types de veille

     

    L'objectif principal est de collecter un maximum d'informations pertinentes pour ne pas être surchargé d'éléments non-essentiels pour vous, puis nous vous conseillons de les classer afin de vous en servir pour réussir votre veille.

     

    Selon votre enjeu principal différents types de veille existe : 

     

    👉 Veille réglementaire (juridique)  : elle vous permettra de vous tenir au courant des évolutions législatives et réglementaires, de vous renseigner sur les normes en vigueur et possiblement à venir et donc d’anticiper l’adoption de nouvelles lois.

    👉 Veille sectorielle : connaître les évolutions de votre secteur d'activité, de la société qui vous permettra de rester informé des nouveautés, des nouvelles normes en vigueur ou à venir dans votre secteur d'activité.

     

    👉 Veille pédagogique : se tenir informé des innovations en termes de pédagogie, où vais-je trouver les dernières informations sur les méthodes d’apprentissage ? (groupe, individuel…) Les outils que je peux utiliser ? (Podcast, E-learning…) 

     

    👉 Veille concurrentielle : c’est un type de veille qui, pour un formateur, peut être exercé une fois par mois. Elle vous permettra de surveiller et d’analyser vos concurrents qui peuvent proposer la même offre de formation que vous.  

     

    👉 Veille territoriale : elle vous permettra d’avoir une connaissance du marché local, mais aussi de récupérer des informations essentielles qui n’auront pas le même impact qu’elles soient à l’échelle régionale ou nationale. 

     

    Les différents canaux à utiliser

     

    Deux méthodes existent pour organiser sa veille : Pull / Push 

     

    La méthode Pull

    Cette méthode consiste à aller chercher de sa propre initiative des informations avec l’aide d’outils et d’en “tirer” (du verbe “to pull” en anglais) des éléments essentiels pour votre veille. 

     

    👉 Les outils de la méthode Pull 

    •  Médias-sociaux : Linkedin, Twitter, Facebook
    •  Presse : Liaison sociale, Elegia Formation
    •  Navigateur web : Google, Safari 
    • Site internet : France compétences, carif oref, centre inffo, ministère du travail, viepublic.fr

     

    La méthode Push :

    Push signifie “pousser” en anglais, l’information est donc “poussée” vers vous de manière directe et instantanée. Plus besoin d’effectuer des recherches, vous devez juste analyser les informations rapportées et en extraire l’essentiel pour votre veille. 

     

    👉 Les outils de la méthode Push : 

     

    • Les listes de diffusion ou Mailing-List : C’est un abonnement à des groupes thématiques qui communiquent par messages électroniques. L'information est modérée, pertinente et expérimentée. C'est un outil de qualité, notamment sur les débats ou les sujets très spécialisés. 

    ⚠️ ATTENTION il y a souvent redondance des sujets. Il faut donc bien choisir les options de réception (un récapitulatif, plutôt qu'en temps réel). 

     

    • Les newsletters : Sur les sites internet, il y a souvent un petit encadré qui permet d'entrer son adresse mail. Cela sert à s'abonner à la newsletter. C’est une lettre périodique, envoyée sur votre boite mail, qui résume les sujets abordés dans le mois. Elles permettent d’être informé régulièrement sur l’actualité du domaine couvert par ce site. 

     

    • Les services d'alerte : C’est un service qui permet d'être averti automatiquement par mail lorsque que des documents ou des informations publiés en ligne correspondent à un sujet ou aux termes que vous avez indiqué en amont sur les services. 
      • Services d'alertes des moteurs de recherche : Google alertes, Alertes Yahoo 
      • Services d’avis de publications ou prépublications : bases de données, forums, sites commerciaux 

    Les média-sociaux peuvent être un outil de la méthode PUSH quand c’est vous qui suivez les organismes et que leurs publications apparaissent automatiquement dans votre fil d’actualités. 

    Pour être informé des actualités concernant le secteur de la formation nous vous conseillons de suivre ses comptes : 

    • Ministère du travail
    • Elisabeth Borne 
    • France Compétence 
    • Centre Info
    • Carif-oref

     

     

    Le guide complet pour se lancer en tant que formateur

     

     

    Mise en œuvre

     

    👉 Étape 1 : Définir avec précision l'objet de sa veille. 

    Il est important de se fixer des objectifs et de se demander pourquoi je souhaite faire une veille ? 

    Le fait d’avoir déterminé des objectifs permet de savoir qu’est ce qu’on recherche et d’utiliser les bons outils pour trouver les bonnes informations.

     

    👉 Étape 2 : Sélectionner vos sources les plus pertinentes selon l’objet de votre veille. 

    Pour éviter de vous perdre dans vos recherches et de vous retrouver avec beaucoup de ressources, il est nécessaire de sélectionner en amont ses outils de veille qui correspondent à vos objectifs. 

     

    👉 Étape 3 : Analyser les informations

    Maintenant que vous avez trouvé pleins de ressources sur les différents outils sélectionnés, il faut impérativement synthétiser les informations afin qu'elles soient pertinentes et exploitables. 

     

    👉 Étape 4 : Adapter les informations

    Suivant les informations trouvées, il est important d'adapter ses formations à ses nouveaux outils pédagogiques ou adapter son offre de formation selon les concurrents ou les nouvelles réglementations. 

     

    De plus, vous pouvez diffuser les informations que vous avez trouvées sur vos réseaux sociaux par exemple, ce qui vous permettra d’avoir une visibilité supplémentaire.  

     

     

    Conclusion 

     

    Pour un formateur, organiser sa veille est une procédure essentielle pour rechercher, trier, classer et se servir des informations collectées pour adapter au mieux son offre de formation. Une veille exhaustive repose donc sur l’usage de méthodes et d’outils performants qui vous correspondent.

     

    Donnez votre avis sur cet article dans l'espace commentaire ! 😊

     

    Voir tout les posts

    Abonnez-vous et restez à jour

    Promis, pas de publicité 🙂

    Donnez votre avis 

    Abonnez vous et restez à jour