Méthode et outils pédagogiques

    février, 15 2021

    Abonnez-vous et restez à jour

    Promis, pas de publicité ! Vous allez recevoir que des emails interressants 🙂
    Méthodes et outils pédagogiques

    En tant que formateur, vous avez probablement été confronté à cette difficulté : comment transmettre efficacement ses connaissances ? Votre objectif, c’est bien évidemment que les participants à votre formation apprennent et soient en mesure de mettre en œuvre les compétences acquises à vos côtés. Pour cela, vous pouvez vous reposer sur pléthore de méthodes et d’outils pédagogiques. Vous souhaitez en apprendre plus et peut-être même trouver une nouvelle manière de réaliser vos formations ? On vous en dit plus dans cet article !

     

    Les deux principales démarches pédagogiques

     

    👉 Démarche inductive : 

    Le point de départ de la démarche inductive, c’est un point particulier que l’on va ensuite amener vers un concept plus général. L’apprenant doit, par lui-même et à l’aide de ses propres connaissances, explorer et par conséquent apprendre. Le formateur a ici un rôle de guide. Il incite les participants à émettre des hypothèses et formuler des solutions à partir d’une simple observation. Il fait passer les élèves du concret vers l’abstrait.

     

    👉 Démarche déductive : 

    Contrairement à la méthode inductive, la méthode déductive place le formateur dans un rôle de transmetteur. Il va fournir aux apprenants toute une série d’informations, de notions et d’exemples pour illustrer ses propos. Dans un deuxième temps, il place les apprenants en situation et leur demande de mettre en œuvre ce qu’ils ont retiré de cet enseignement.

     

    Les différentes méthodes pédagogiques pour la formation

     

    👉 Méthode affirmative :

    C’est une méthode assez classique de l’apprentissage. Elle est notamment appliquée dans les cours magistraux. Celle-ci ne comporte pas d’interactions et s’effectue de manière descendante, du formateur vers les apprenants. C’est une transmission de connaissances sous forme d’exposé. Elle est généralement appliquée sur des périodes courtes, à l’aide de supports visuels pour permettre une assimilation rapide. Pour les questions, un temps d’échange est programmé en fin de séance. Cette structure est plus adaptée aux formations purement théoriques.

     

    👉 Méthode démonstrative :

    Avec cette méthode, les participants apprennent grâce à la pratique. Les outils utilisés doivent impérativement être mis à disposition des participants. Elle suit le schéma suivant :

    • le formateur montre l’exercice à réaliser, de manière compréhensible, à une vitesse normale, et explique chaque étape ; 
    • les apprenants reproduisent seuls ce qu’a fait le formateur ;
    • le formateur refait l’exercice avec les élèves pour évaluer leur niveau de compréhension et corriger les maladresses.

     

    La méthode démonstrative est donc basée sur l’exercice et l’apprentissage par la pratique.

     

    👉 Méthode interrogative : 

    La méthode interrogative repose principalement sur le questionnement. C’est en quelque sorte un ping-pong de questions entre le formateur et les apprenants. En fonction des réponses de ses élèves, le formateur va progressivement faire évoluer ses propres questions. Cela amène les apprenants à développer eux-mêmes leurs connaissances et à formuler de nouvelles pensées. Le formateur met son savoir à la disposition des participants. Il les pousse à aller au bout de leur réflexion et utilise la reformulation pour s’assurer que tout le monde a bien compris.  

     

    👉 Méthode heuristique : 

    C’est la méthode de formation idéale si vous souhaitez faire appel à la créativité des participants. Elle repose sur l’imagination et mène les apprenants vers de nouvelles découvertes. Ils sont entièrement acteurs de leur formation et participent même à sa création. Cela vise à exploiter l’intelligence collective. Dans le cas de la méthode heuristique, le formateur guide et rebondit sur les questionnements de ses élèves.

     

    Cette méthode peut s’effectuer à l’aide de brainstorming, mindmapping ou création de scénarios. L’autonomie du groupe est alors au maximum. Le formateur doit très bien maîtriser son sujet. Il aura pour rôle d’éclaircir toute zone d’ombre identifiée par les participants. La mise en œuvre de ces actions demande du temps, doit être bien préparée et ne peut s’appliquer qu’à de petits groupes pour être vraiment efficace. Mais ce qui est sûr, c’est qu’elle favorise la prise d’initiative et les interactions.

     

    👉 Méthode expérientielle : 

    Lorsqu’on apprend, quoi de mieux que la mise en pratique ? En effet, c’est en faisant et en essayant que l’on s’améliore et que l’on acquiert de meilleures connaissances. 

     

    Pour appliquer cette méthode, le formateur doit poser un cadre, créer une situation. Celle-ci doit être fidèle à la réalité, mais en rester assez éloignée pour permettre aux apprenants de se sentir à l’aise. Cet environnement permet de favoriser les découvertes et les expérimentations. Le formateur n’est ici qu’un facilitateur qui observe, accompagne et corrige. 

     

    La méthode expérientielle offre un cadre plus ludique pour l’apprentissage. Dans le cadre des formations pour adultes, elle permet plus de dynamisme et d’interactions. Elle peut être effectuée en groupe ou en sous-groupes, ce qui favorise les échanges. La mise en application peut se décliner sous différents formats :

    • serious games ;
    • études de cas.

    Elle ne s’applique cependant pas à toutes les disciplines et ne doit pas venir effacer complètement l’apprentissage théorique, mais plutôt le compléter.

     

     

     

    Le guide complet pour se lancer en tant que formateur

     

     

    Des outils pédagogiques pour dynamiser ses formations 

     

    👉 Tester et évaluer avec des quiz : 

    Pour vous assurer que tous vos apprenants ont bien assimilé ce que vous leur avez enseigné, vous pouvez les tester ! C’est une manière ludique de revenir sur les connaissances acquises et cela permet également de déceler les lacunes. Les quiz vont vous permettre de créer de l’interaction et d’engager les participants. Vous pouvez les utiliser ponctuellement au cours de la formation ou bien pour évaluer les connaissances en fin de séance. 

     

    Pour réaliser vos quiz, nous vous conseillons Kahoot. Accessible depuis n’importe quel navigateur web et support (smartphone, tablette, ordinateur), les apprenants peuvent participer au quiz aussi bien au cours d’une formation en présentiel qu’à distance. Le formateur crée ses propres questions et obtient l’historique et les résultats de chaque participant. Notez que l’interface de cet outil est en anglais. 

     

    👉 Utiliser des supports auditifs comme les podcasts : 

    Ces enregistrements audio ont la cote. Selon Médiamétrie, en novembre 2020, les podcasts français ont enregistré près de 104 millions d’écoutes ou de téléchargements. C’est 8,5 millions de plus qu’en janvier de la même année. Le podcast est en effet un moyen de se divertir, de se cultiver ou de s’informer différemment des médias classiques. 

     

     

    Et pour le domaine de la formation, quelle utilité ? Eh bien les podcasts peuvent être de parfaits supports d’apprentissage. Lorsqu’on écoute un enregistrement audio, on se concentre sur une seule chose, sans distraction visuelle. En distanciel ou en présentiel, cet outil peut être utilisé pour renforcer les compétences apprises ou approfondir un sujet. Vous pouvez par exemple demander aux apprenants d’écouter un support audio après leur journée de formation et d’en faire une restitution lors de la prochaine séance. 

     

    Vous devez bien évidemment vous interroger sur l’utilité de ce type de support pour votre formation. Est-ce que cela sera un plus pour vos élèves ou une contrainte ? Quel objectif cet outil peut vous aider à atteindre ? Si vous souhaitez en savoir plus sur les podcasts dans le cadre de la formation, nous vous invitons à lire notre article 🔗 Les podcasts : une nouvelle façon de se former ?

     

    👉 Miser sur la vidéo pour captiver son audience : 

    Les supports visuels sont utilisés dans quasiment toutes les formations. Le plus commun est la présentation, sous forme de diapositives. Mais pour renforcer certaines notions et animer votre formation, vous pouvez vous appuyer sur la vidéo. Que cela soit pour illustrer vos propos ou pour présenter une démonstration sur un logiciel, ce type de support vous permettra de casser le rythme, stimuler l’attention des participants mais aussi reposer votre voix. Vous pouvez également proposer des vidéos récapitulatives auxquelles les apprenants ont accès pour garder une trace de leur session de formation. 

     

    Comme pour tous les outils pédagogiques, il faut que l'utilisation de la vidéo réponde à des besoins spécifiques que vous avez identifiés chez vos apprenants. 

     

    Conclusion : 

     

    Vous l’aurez compris, les méthodes et outils pédagogiques pour les formations sont bien nombreux ! Votre choix doit se porter sur ceux avec lesquels vous êtes le plus à l’aise, mais aussi à ce qui correspond à votre formation et à votre public. Vous ne devez pas choisir telle méthode ou tel outil parce qu’il vous plaît, mais parce qu’il correspond à vos objectifs de formation.



    Donnez votre avis sur cet article dans l'espace commentaire ! 😊

    Voir tout les posts

    Abonnez-vous et restez à jour

    Promis, pas de publicité 🙂

    Donnez votre avis 

    Abonnez vous et restez à jour