Viser les objectifs de 2021

    janvier, 14 2021

    Abonnez-vous et restez à jour

    Promis, pas de publicité ! Vous allez recevoir que des emails interressants 🙂
    Un article qui analyse les 3 principaux défis de l'année 2021.

    En  2020 dans un contexte de pandémie mondiale qui a mis un coup d'arrêt à l'économie, le monde de la formation professionnelle a dû, plus que jamais, s'adapter pour se pérenniser. La digitalisation des formations a vu une accélération majeure et nécessaire pour survivre à cette crise économique.

    Mais quels défis devrons nous relever en 2021 pour continuer à exister et prospérer dans le domaine de la formation professionnelle ?

    Laisser nous vous décrypter les 3 enjeux majeurs qui vont marquer cette année 2021, les défis que nous devrons relever  :

     

    ADAPTER SON OFFRE DE FORMATION à la RELANCE "France Relance" :

     

    Il faudra cette année s'adapter à une nouvelle demande, celle du gouvernement qui a besoin de la formation professionnelle pour relancer l'économie en évitant le chômage à nombre de français. 15 milliards d'euros seront donc fléchés pour ce plan de relance :

    👉 1 milliard pour la formation professionnelle via le dispositif FNE formation. Il va de soit que l'Etat va orienter ces dispositifs vers des métiers en tensions ou des filières professionnelles en plein développement.

    Les métiers identifiés comme émergents ou en particulières évolutions permettent de répondre aux besoins en compétences du marché du travail et sécuriser les parcours professionnels des actifs.

    Mais quels sont ces filières et ces métiers ? (source France compétences)

    🔗A lire l'article : "Les métiers émergents ou en forte évolution en 2021"

    Mais ce n'est pas tout , car ce plan de relance a vu naître un nouveau dispositif de  "transitions collectives", ainsi les reconversions professionnelles n'auront jamais été autant facilitées  par l'Etat qui prendra en partie ou totalement  en charge la dite reconversion professionnelle :

    👉 100 % pour les entreprises de moins de 300 salariés
    👉 75 % pour les entreprises qui ont entre 300 et 1000 salariés 
    👉 40 % pour les entreprises de plus de 1000

    Autant dire que pour les prestataires de formation, de belles opportunités sont à prévoir pour cette année 2021, à condition de penser une offre qui tient comptes des nouveaux besoins en compétences.

     

    DIGITALISER SON OFFRE DE FORMATION :


    L' année 2020 a précipité la digitalisation de l'offre de formation, notamment des centres de formation comme les CFA car il fallait à tout prix éviter la perte d'une année pour de nombreux jeunes en apprentissage. D'ailleurs, nombreux sont les organismes de formation professionnelle continue à avoir rapidement proposé à leurs clients une offre digitalisée pour répondre aux besoins des entreprises et de leurs salariés, contraints au chômage (même partiel) pendant les périodes de confinement.

    Nul doute que cette digitalisation forcée aura contribué à une profonde mutation dans l'offre de formation et ses modalités pédagogiques. Cependant, précipitation ne rime pas toujours avec maîtrise du sujet, ainsi, 2021 permettra de continuer à se digitaliser en se formant aux outils déjà disponibles mais aussi en en développant d'autres peut être encore plus performantes et adaptés aux besoins. Il faudra  poursuivre les effort pour développer des expériences d'apprentissage toujours plus efficiente.

    L'Etat ne s'y est pas trompé puisqu'il injectera 300 millions d'euros pour accompagner ce mouvement avec notamment la mise à disposition :

    👉 de ressources technologiques et pédagogiques

    👉 un soutien à la formation des formateurs 

    👉 la participation à l'achat des équipements nécessaires pour les apprentis.

     

    SE CERTIFICIER QUALIOPI avant janvier 2022

     

    En effet cette année 2021 est également celle qui marquera la fin du DATA-DOCK qui sera remplacé dès janvier 2022 par la certification QUALIOPI. Le DATA-DOCK c'était le début de la démarche qualité dans le monde de la formation professionnelle.

    La certification QUALIOPI va plus loin, puisqu'elle intégrera des critères notamment en ce qui concerne la digitalisation.

    Le DATADOCK reposait sur des éléments déclaratifs, en revanche pour QUALIOPI il faudra prouver par des actions concrètes que les différents indicateurs sont bel et bien validés. 

    Il ne faudra pas trop d'une année pour obtenir ce Graal qui permettra d'avoir accès aux marchés publics et au fonds mutualisés de la formation. 

     

    Une année qui s'avère passionnante et riche en défis à relevés.

    Alors à vos marques, prêt, partez !!!

     

    Ressources : Centre Inffo et France compétences 

     

    Donnez votre avis sur cet article dans l'espace commentaire ! 😊

    Voir tout les posts

    Abonnez-vous et restez à jour

    Promis, pas de publicité 🙂

    Donnez votre avis 

    Abonnez vous et restez à jour