6 mai 2019

191 vues

La loi pour la liberté de choisir mon avenir professionnel

"44% des salariés français déclarent que leur formation ne correspond pas au niveau de leur emploi, qu’ils soient en situation de sur ou de sous-qualifications"
- Management de la formation

Pour répondre à ce problème, il est important d'accompagner ceux dont le poste est menacé pour rester compétitif

Alors que 50 % des emplois seront profondément transformés dans les dix ans à venir ce qui va influencer le management de demain, il apparait nécessaire d'établir un plan de développement des compétences afin de permettre à chacun de pouvoir se projeter dans l’avenir avec confiance et envie. 

 

10 points-clés essentiels pour la liberté de votre avenir professionnel :

1. Décider de son propre avenir professionnel

Simplifiez l’accès à la formation pour que vous soyez acteurs de votre formation professionnelle avec l’ouverture d’une application du compte personnel de formation dès l’automne 2019.

 

2. Se former et acquérir des compétences quelle que soit sa situation de départ

L’accès à la formation doit être accessible à tout le monde quel que soit son statut, pour acquérir les nouvelles compétences d’aujourd’hui, pour évoluer dans sa carrière et surtout de permettre à l’entreprise de rester compétitif.

 

3. Être accompagné dans sa reconversion professionnelle

Aujourd’hui 69% des moins de 30 ans veulent une reconversion professionnelle. La création d’un nouveau dispositif de reconversion par l’alternance permettre aux salariés de garder leur contrat de travail, ainsi que leur rémunération, et d’accéder à une formation qualifiante.

 

4. Faire pour apprendre

Choisir l’apprentissage, une alternative pédagogique porteuse d’avenir. La loi renforce l’attractivité de l’apprentissage pour le développer à tous les niveaux de qualification. 

 

5. Permettre aux entreprises de développer l’apprentissage

Cela va permettre de lever plusieurs freins spécifiques aux entreprises.

 

6. Aider les jeunes et les salariés à mieux s’orienter

Pouvoir choisir son avenir professionnel est important, c’est pour cela que le taux d’insertion dans l’emploi et celui de la réussite aux diplômes de tous les CFA seront publics. De plus, une journée découverte des métiers sera mise en place, en rencontrant des professionnelsqui parleront de leur savoir-faire.

 

7. Donner de nouveaux droits aux salariés démissionnaires et responsabiliser les acteurs

De nouveaux mécanismes de protectionseront mis en place contre le risque de chômage lorsque leur activité cesse. 

 

8. Rendre réelle l’égalité entre les femmes et les hommes dans les entreprises

L’écart salariale entre les femmes et les hommes à travail égal est de 9 %. Pour l’égalité professionnelles les entreprises auront 3 ans pour se conformer à l’égalité salariale, dédier une enveloppe de rattrapage salarial et lutter contre les violences sexistes au travail. 

 

9. Faciliter l’accès à l’emploi pour les personnes en situation de handicap

Agir pour développer les compétences et l’accès à l’emploi durable des personnes handicapées avec plusieurs lois mises en place.

 

10. Mieux protéger les entreprises et les salariés contre les fraudes au travail détaché

Le travail détaché ne doit pas favoriser le dumping social en Europe et doit être mieux régulé et contrôlé

Ganapati
Formations