Le site est en cours de développement

[comprendre] L'hypnose Ericksonienne

L’hypnose ericksonienne est issue de la pratique de Milton Erickson (1901-1980). Caractérisée par une approche souple, indirecte (métaphores) et non dirigiste, cette forme d’hypnose a donné naissance à de nombreux courants de psychothérapie moderne : thérapie familiale, thérapie brève (stratégique, systémique), programmation neuro-linguistique (PNL)…

"Arrêter de faire de la même chose pour pouvoir faire autre chose"

BPErickson_college.jpgMILTON ERICKSON

Utilisée en psychothérapie, elle se situe dans une optique courte : sur une durée de quelques semaines à quelques mois sont suffisantes, même pour des problèmes sérieux lourds et cela sans « rechute » ou « substitution de symptôme ».

Pour Milton Erickson, l’inconscient est profondément bon et puissant. Il se révèle une puissance bienveillante avec laquelle l’état hypnotique doit permettre de coopérer. L’inconscient est capable de mobiliser des ressources intérieures, des potentialités susceptibles de conduire aux changements désirés. L’hypnose ericksonienne a pour but d’amener conscient et inconscient à travailler ensemble pour déclencher les changements utiles à la résolution du problème.

Milton Erickson enseignait à ses étudiants le respect du patient : chaque personne est unique et il ne peut y avoir de normalisation des techniques inductives ; il faut prendre en compte la personnalité du patient et respecter sa demande.

  

POURQUOI S’ORIENTER VERS L’HYPNOSE ET DANS QUELLE SITUATION ?

Je me se sens bloqué(e) ou empêché(e)

J’ai du mal à surmonter un événement difficile 

(deuil, séparation, chômage, retraite) 

Je suis traumatisé(e) (accident, agression…)

J’ai du mal à affronter le quotidien 

(mal-être, tristesse, découragement) 

J’ai du mal à appréhender un événement 

(accouchement, examen, réunions)

Je suis emprisonné(e) dans une dépendance 

(tabac, alcool, drogue…)

J’ai des douleurs 

(migraine, mal de dos…)

J’ai des acouphènes

Je suis malheureux(se) au travail

(problème relationnel, mauvaise ambiance, peurs, harcèlement, limite du burn-out…)

Je suis stressé(e) 

(trac, timidité, manque de confiance en soi, stress en tous genres) 

Je suis victime de troubles anxieux 

(phobie sociale, trouble panique, TOC, agoraphobie…)