29 mars 2019

Certificat Voltaire et rédacteur web : le score qui booste votre carrière sur le web

Certains pensent qu’il devrait être obligatoire, d’autres le jugent inadapté pour les métiers du web… le certificat Voltaire déchaîne les passions sur la toile. Et pourtant, la logique voudrait qu’il soit au moins associé à tous les métiers rédactionnels, et particulièrement à l’architecte du web : le rédacteur web. Qui est-il ? En quoi consiste son métier ? Quelle place occupe-t-il dans la chaîne du référencement naturel ? Pourquoi la certification Voltaire peut être un plus non négligeable pour sa carrière ? Comment un score peut changer sa façon de travailler et élargir sa clientèle ? Focus sur un cocktail détonnant qui peut littéralement faire décoller votre carrière de rédacteur

Le rédacteur web : le maillon central des contenus web

Comme vous avez pu le remarquer, le web est principalement axé sur l’écrit. Articles de blog, fiche produit, présentation de l’entreprise, post Facebook ou encore guides et tutos en tout genre fleurissent sur la toile et occupent pas moins de 80 % du web. Aussi, celui qui se cache derrière tous ces textes n’est autre que le rédacteur web. Et même quand vous regardez une vidéo YouTube, un rédacteur web a rédigé le script de la vidéo. Il est donc partout. Mais qui est-il exactement ? Quel est son métier ? Comment devenir rédacteur web ? On fait un point complet sur le sujet ici et maintenant…

Le métier de rédacteur web

Vous l’aurez compris dans les lignes qui précèdent, le rédacteur web est en fait amené à rédiger toutes sortes de contenus web. Il fait partie de la chaîne des métiers du web qui permet de propulser un site en tête des moteurs de recherche et de développer la clientèle et l’image de marque d’un site ou d’un blog. Il travaille en collaboration avec le référenceur web et le développeur web qui se chargent de donner les instructions techniques au rédacteur freelance afin de l’orienter dans le sujet qu’ils souhaitent traiter.

Le rédacteur web ne s’ennuie jamais, car son emploi du temps est occupé par bien plus que de la rédaction. Tout commence par de la recherche pour s’imprégner de la thématique du client. Puis, vient le moment de rédiger en tenant compte des spécificités de l’écriture web. Enfin, il optimise son texte afin de le rendre attractif pour les moteurs de recherche. Il passe donc d’un article de blog sur l’art de cultiver les bonsaïs à la rédaction d’une home page pour un site de serrurier, sans oublier de rédiger le guide complet du vêtement pour bébé.

Le salaire du rédacteur web

Pour définir la rémunération d’un rédacteur, il faut avant tout déterminer son statut. En effet, beaucoup se lancent en freelance dans le métier, mais la multiplicité des offres d’emploi dans le domaine permet aussi d’exercer en salarié. En indépendant comme en salariat, il prend différents noms comme journaliste web, assistant marketing ou encore rédacteur éditorial. Pour autant, le travail reste le même.

Si le salaire du rédacteur web n’a pas encore rejoint les sommets de nos voisins américains, il peut prétendre néanmoins à une rémunération confortable. En salarié, il débute aux alentours de 1 850 € par mois et peut arriver jusqu’à 32 000 € par an avec l’ancienneté. En freelance, les chiffres annoncés sur le web sont tellement disparates qu’il est difficile de s’y retrouver.

Pour autant, un rédacteur débutant disposant des compétences nécessaires peut prétendre facilement à 1 500 à 2 000 € mensuels. Un rédacteur confirmé peut largement dépasser les 3 500 € par mois. Certains confient même arriver à 5 000 € de chiffre d’affaires. Car oui, ces chiffres sont exprimés en chiffre d’affaires. Il faudra donc retirer 23 % pour obtenir la rémunération nette.

Comment devenir rédacteur web ?

Il existe différentes possibilités pour embrasser la carrière de rédacteur web. Les plus courageux et téméraires se jetteront à corps perdu sur les plateformes de rédaction et puiseront les compétences qui leur manquent sur le web. Nombreux sont ceux qui oublient que l’écriture web a des particularités totalement différentes de l’écriture print. Se former sur le tas est assurément très formateur. Par contre, il faudra patienter deux à trois ans avant que cela ne soit rémunérateur.

Certains cursus scolaires permettent d’accéder à ce métier. Il est généralement inclus dans des cycles de webmarketing ou de journalisme multimédia. Cependant, il faut encore être étudiant pour pouvoir intégrer ces écoles et avoir tout son temps pour se former et se diplômer.

Enfin, pour les adultes en reconversion professionnelle, il existe des formations professionnelles. Là, le choix vous appartient de sélectionner une formation courte ou longue, financée par les organismes tiers ou à payer de votre poche, avec ou sans tuteur et ainsi de suite.

Le certificat Voltaire : l’atout du rédacteur web

Vous l’avez compris, le rédacteur web a pour mission de rédiger. Mais pas de n’importe quelle façon ! Il doit se plier aux particularités de la rédaction web, tout en ayant un style agréable à lire. Le contenu web doit répondre aux besoins de l’entreprise en termes d’image de marque, de notoriété et de prospection. Il doit également être suffisamment étayé pour apporter des réponses concrètes aux internautes. Et enfin, il doit être exempt de fautes d’orthographe.

Pourquoi la certification Voltaire crédibilise le rédacteur web

En effet, cela a dû vous arriver de tomber sur un article qui vous intéressait. Auriez-vous continué à le lire s’il présentait des fautes d’orthographe, de grammaire ou d’accord tous les trois mots ? La réponse est non. Cela n’est pas agréable et surtout véhicule une très mauvaise image de marque du site ou du blog que vous visitez.

C’est pourquoi la certification Voltaire s’impose comme un incontournable dans le monde de la rédaction web. Les fautes ne sont pas acceptables pour le client comme pour le lecteur final. Un texte truffé de fautes ne donne pas confiance et laisse présager que vous avez affaire, non pas à un expert dans le domaine, mais à un amateur. Souvent, la forme prend le pas sur le fond. Alors que si la forme est parfaite, le fond sera lu avec envie.

Certification Voltaire, le score qui peut faire pencher la balance

Tout rédacteur web possède au minimum un site professionnel et plusieurs profils de réseaux sociaux. C’est l’occasion d’afficher son score à la certification Voltaire afin de se démarquer de ses concurrents. Comme un employeur traditionnel, le site client va prendre ce score comme un gage de compétence et de sérieux. Cela multiplie donc vos chances d’attirer les prospects, mais aussi cela apporte une garantie sur votre travail.

Bien entendu, l’aisance rédactionnelle est incontournable pour un rédacteur web. Et il est clair que de nombreux outils peuvent débarrasser le texte d’une bonne partie des fautes et coquilles qui se seraient glissées là par erreur. Mais soyons clairs… sans un socle solide en français, un texte présentera toujours des fautes, car un logiciel ne peut tout éliminer.

Par ailleurs, le certificat Voltaire permet également de diversifier l’offre du rédacteur web. En effet, il peut proposer des services de rédaction, mais aussi des prestations de corrections. Et dans ce cas, la maîtrise de la langue française et de ses règles est indispensable. La certification Voltaire permet donc d’asseoir la notoriété du rédacteur web, mais aussi d’élargir son champ de compétence… Et tout cela par l’obtention d’un simple score à un examen de français !

C’est pourquoi, la formation rédacteur web avec certificat Voltaire est la plus complète que vous puissiez envisager de suivre. En effet, le certificat Voltaire est indissociable du métier de rédacteur web quand on souhaite devenir un bon professionnel. Il vaut mieux se faire remarquer par votre talent que par vos fautes !

Sandra
RASTOLL