Rendre accessible ses formations aux personnes en situation de handicap

    11 octobre 2021

    Abonnez-vous et restez à jour

    Promis, pas de publicité ! Vous allez recevoir que des emails interressants 🙂

      Le 5 septembre 2018 est voté la loi pour la liberté de choisir son Avenir Professionnel, celle-ci intègre la nouvelle loi Handicap.

      La précédente loi Handicap datait du 11 février 2005 ! 

       

       

      👉 13 ans séparent ces 2 lois, le gouvernement a donc jugé utile de proposer une nouvelle loi plus adaptée au monde du travail et aux personnes en situation de handicap. En effet, le taux d'emploi des personnes en situation de handicap a stagné entre ces 2 dates. 

       

      Cette nouvelle loi réforme plusieurs champs liés au monde du travail et notamment la question de l'emploi des personnes en situation de handicap.

       

      Pour rappel, le taux de chômage des personnes en situation de handicap est de 18 % en France en 2018. (soit le double de la moyenne nationale)

       

      L’objectif de cette nouvelle loi handicap est donc d’augmenter le taux d’emploi de ces  personnes.

      Evidemment lorsque l'on pense employabilité, on pense "montée en compétences" et c'est bien la mission du formateur que de faire monter les personnes en compétences. 

      Mais qu'en est il des personnes en situation de handicap ?

      Le gouvernement souhaite permettre à ces personnes d'accéder à la formation professionnelle comme tout à chacun. 

      C'est d'ailleurs un des critères de Qualiopi : le nouveau référentiel qualité du monde de la formation professionnelle qui prendra effet en remplacement de DATADOCK en janvier 2022. 

      Le critère 6 (l'indicateur 26) du référentiel qualité Qualiopi exige que le "prestataire mobilise les expertises, outils et réseaux nécessaires pour accueillir, accompagner/former ou orienter les publics en situation de handicap".

      Le non-respect même partiel de cet indicateur entraîne une non-conformité majeure ce qui implique de ne pas obtenir la certification Qualiopi. Or cette certification qualité permet l'accès aux marchés de la formation professionnelle (fonds publiques mutualisés).

       

      Le guide complet pour se lancer en tant que formateur

       

      Vous l'aurez compris, il est donc plus que nécessaire de rendre accessibles vos formations aux personnes en situation de handicap. 

      Ganapati engage tous ses formateurs partenaires à mettre en place des actions de compensations en fonction du handicap de la personne.

       

      Pour accompagner une personne en situation de handicap, le mieux est d'organiser une rencontre (en présentiel ou distanciel) pour vous permettre d'appréhender les freins qui vont être à compenser durant la formation.

      Ce temps semble nécessaire, car il y a des degrés dans le handicap et des répercussions qui peuvent être multiples et subjectives. Nul ne sera mieux placé que la personne elle-même pour vous parler des compensations nécessaires afin de suivre la formation.

       

      Rappelons que la loi de 2005 énonce le principe du droit à compensation du handicap et de l'obligation de solidarité de l'ensemble de la société à l'égard des personnes présentant un handicap.

       

      Voici quelques pistes d'accompagnements possibles en fonction du type de handicap présenté par le ou les stagiaires de votre formation :

       

      👉 Le handicap visuel :

      • Limiter les déplacements de la personne :
        Les formations à distance sont peut-être plus facile car l'environnement de la personne est connu et maîtrisé. Si vous êtes en présentiel, il est important de prendre un moment pour accompagner la personne dans les locaux (vous aurez vérifié au préalable l'accessibilité aux personnes en situation de handicap).
      • les supports pédagogiques:
        Fournir des documents écrits adaptés à la déficience visuelle : avec des contrastes forts, une police d'écriture simple et suffisamment large. Pour les personnes qui ont un déficit très important, il sera peut-être nécessaire de proposer des supports audio pour leur permettre d'écouter la formation chez eux. Ces supports seront utilisés tout au long de la formation aussi bien pour la prise de note, l'aide à la lecture que pour l'évaluation.
        Toutes les infographies, les graphiques et images doivent être contrastés, limités ou décrits et expliqués à l'oral pour permettre à la personne de suivre à son rythme. 

      • L'évaluation :
        Lors de l'évaluation de la montée en compétences, il sera également important de prévoir un temps supplémentaire en accord avec la personne pour qu'elle puisse réaliser l'évaluation dans de bonnes conditions avec des supports adaptés type support audio. 

      👉 Le handicap auditif :

      • les supports pédagogiques:
        Fournir des documents écrits qui reprennent toutes les consignes orales. Ces supports seront utilisés tout au long de la formation aussi bien pour la prise de note, l'aide à la lecture que pour l'évaluation. Il existe de nombreux logiciels qui permettent de passer de l'oral à l'écrit notamment les logiciels de vidéo (type YouTube) ou de conférence (type zoom ou google meet), on parle alors de transcription.
        La prise de note sera également réduite en remettant les documents de synthèse écrits à la personne.  
      • L'évaluation : 
        Elle se fera uniquement par écrit pour faciliter la validation des compétences.
        Lors de l'évaluation de la montée en compétences, il sera également important de prévoir un temps supplémentaire en accord avec la personne pour qu'elle puisse réaliser l'évaluation dans de bonnes conditions avec des supports adaptés.


      👉 Le Handicap moteur ou physique :

      • Limiter les déplacements de la personne :
      Prévoir des lieux de formation et matériels pédagogiques accessibles.
      Proposer à la personne de venir voir les locaux avant le début de la formation afin qu'elle puisse s'approprier les lieux et que vous puissiez anticiper les freins à lever s'il y en a.

      • L'évaluation et les supports pédagogiques :
       la réflexion autour de l'accessibilité des outils et supports pédagogiques choisis devra avoir lieu en amont afin de lever des freins potentiels à la montée en compétences. 

      👉 Le handicap cognitif, difficultés d’apprentissage et troubles “dys”: 

      • Les supports pédagogiques :
        Les supports pédagogiques choisis devront être adaptés au handicap de la personne. Ainsi, vous pourrez remettre vos supports à la personne pour limiter la prise de note, ou accepter qu'elle apporte des outils digitaux qui facilitent sa prise de note.
        Dans les difficultés de lecture, il serait judicieux d'expliquer tous vos supports à l'oral et d'accepter d'être éventuellement enregistré ou de proposer vos supports sous format vidéo ou type podcast. 
        Vous devrez accompagner la personne pour l'aider dans sa compréhension de votre formation, pour ce faire, il existe des guide pratique pour accompagner les personnes qui souffrent de DYS.
        Celui-ci par exemple https://institutta.com/wp-content/uploads/2020/12/Guide_pratique_adultes_dyslexie_dysorthographie.pdf

        Vous devrez également aménager les rythmes d'apprentissage et l'évaluation de la personne afin qu'elle ait toutes les chances de valider sa montée en compétences.


        👉 Le handicap psychique :
        Il peut être intéressant de prendre un temps en amont de la formation pour expliquer les lieux de la formation, les attendus, les compétences à valider, les outils pédagogiques utilisés, ceci afin de rassurer la personne avant la formation. La maladie psychique occasionne souvent de l'angoisse sur des situations nouvelles, si la personne sait ce qui l'attend, cela baissera son niveau d'anxiété et permettra une disponibilité pour les apprentissages.
        Il est très important de prendre en compte le rythme de la personne qui peut être plus fatigable ou au contraire plus sthénique. Il conviendra d'aménager votre scénario pédagogique si la personne a besoin de faire plus de pause pour se reposer ou pour bouger, en effet les capacités attentionnelles peuvent être réduite par la maladie psychique. De même un accompagnement spécifique sera à déterminer avec la personne elle-même.
        Les évaluations seront également à adapter en fonction des capacités de d'attention et de concentration de la personne. Les évaluations peuvent être une source de stress pour la personne souffrant d'un handicap psychique, car elle génère de l'inconnu, énoncer à nouveau les objectifs pédagogiques et les attendus de l'évaluation lui permettront de faire baisser le niveau d'anxiété.


        👉 Les maladies chroniques handicapantes :
        Certaines personnes ne disent pas à leur formateur qu'ils ont une maladie chronique invalidante et c'est leur choix. Beaucoup de personnes vivent avec des douleurs chroniques à côté de vous sans que vous ne l'ayez vu. En effet, certaines maladies dites "chroniques" peuvent invalider une personne, ce sont des maladies qui peuvent évoluer tout au long de la vie avec des poussées ou des progressions lentes, mais continues par exemple. Pour ces personnes, il peut s'agir d'un défi quotidien de continuer une vie normale : travail et formation en font partie.
        Si la personne choisit de vous en parler vous devez, de la même manière que pour les autres handicaps, proposer des adaptations. Sachez cependant qu'avec ce type de handicap spécifique, les adaptations mise en place seront soumis potentiellement à plus de modifications.
        En effet entre le moment où la personne réserve sa formation et le moment d'entrée en formation, il peut se passer beaucoup de choses : une rechute ou une poussée de la maladie, des douleurs ou des limitations physiques qui en découlent.
        Il est important pour la personne de savoir qu'elle peut prendre contact avec vous facilement pour éventuellement modifier une date de formation, car son état de santé ne permet plus d'entrées à la date prévue, ou de pouvoir réaliser la formation à distance (si la formation le permet) car elle ne peut se déplacer de manière temporaire. 

      La meilleure des solutions est bien sûr de rentrer en contact avec la personne pour savoir ce qu'elle attend de la formation et si elle a besoin d'un accompagnement spécifique, car le handicap est vécu de manière très subjective. Une personne peut exprimer un besoin d'accompagnement très important dans ses apprentissages et une autre estimer qu'elle n'a besoin d'aucun aménagement à handicap égal. Il est primordial de respecter le désir de chaque personne avant de mettre en place un accompagnement, le pire serait d'imposer un accompagnement non désiré, qui pourrait être vécu comme stigmatisant. 

       

      Pensez aussi à vous entourer d'un réseau de professionnels qui maîtrisent le sujet du handicap. Ils seront une aide précieuse et pourront vous apporter des connaissances ainsi que des supports pédagogiques adaptés.

      Des exemples ? Cap emploi, l'AGEFIPH, les réseaux régionaux ou départementaux pour les Dys, le TDAh, ..., les associations d'usagers peuvent aussi être une ressource précieuse.  

      Le guide complet pour se lancer en tant que formateur

      Les personnes en situation de handicap ont les mêmes droits que les autres stagiaires, mais durant de nombreuses années, la prise en compte de leur handicap n'a pas permis une réelle compensation. La loi de 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel a réaffirmé la notion de compensation déjà portée par la loi de 2005 (sur le handicap) via un volet sur le travail des personnes en situation de handicap.

      Cette loi souhaite aller plus loin, notamment via le référentiel Qualiopi qui énonce les attendus pour rendre accessibles les formations aux personnes en situation de handicap (critère 6 indicateur 26). Si ce critère n'est pas validé, il s'agit alors d'une non-conformité majeure qui entraîne l'invalidation de la certification Qualiopi.

      Il s'agit donc d'un enjeu majeur pour continuer à accéder aux marchés de la formation professionnelle pour tous les formateurs.

      Rappelons que l'emploi et la compétence sont les facteurs qui garantiront la liberté de choisir son avenir professionnel.

       

      Donnez votre avis sur cet article dans l'espace commentaire ! 😊

      Voir tout les posts

      Abonnez-vous et restez à jour

      Promis, pas de publicité 🙂

      Donnez votre avis 

      Abonnez vous et restez à jour